Repas de fête : quand servir le champagne ?

Même si on a tendance à mettre le vin et le champagne dans des catégories différentes, le champagne reste tout de même un vin, bien qu’il s’agisse d’un vin effervescent. Néanmoins, cela n’enlève rien au fait que le champagne est synonyme de prestige. On le réserve d’ailleurs le plus souvent aux occasions spéciales et aux grandes célébrations, contrairement au vin que l’on sert plus facilement au cours des repas. Pour certains, le champagne doit se déboucher dès l’apéritif. Pour d’autres, il est toujours servi au moment du dessert. Une petite minorité va même jusqu’à boire du champagne tout au long du repas. Essayons de voir à quel moment du repas il est préférable de servir du champagne !

Champagne servi dans une coupe à l'apéritif

Du champagne à l’apéritif ou au dessert ?

En 2016, le Syndicat Général des Vignerons faisait publier une enquête afin de savoir à quel moment les Français préféraient boire leur champagne. Au vu de cette étude, il semblerait que le champagne soit plutôt apprécié à l’apéritif (68 %), ainsi qu’au dessert (48 %). Des résultats qui peuvent faire grincer des dents, surtout pour les connaisseurs !

En effet, pour les puristes, il n’y a pas à discuter : le champagne doit être servi à l’apéritif. La texture et les saveurs d’un Champagne de la maison Gosset par exemple permettent d’ouvrir les papilles, et donc de bien commencer le repas. Le palais sera alors plus à même d’apprécier les plats que vous allez déguster par la suite.

À l’inverse, champagne et dessert ne font pas forcément bon ménage. Cela s’explique tout simplement car le sucre a tendance à faire ressortir l’acidité et les tanins du champagne. Ce serait même encore pire avec les desserts chocolatés, car le cacao aurait alors un goût plus amer. Or, peu de gens sont capables d’apprécier l’amertume du cacao.

Servir du champagne tout au long du repas

Toujours selon l’étude du Syndicat Général des Vignerons, on trouve également 18 % de Français qui boivent leur champagne tout au long de leur repas. Si cela vous paraît aberrant au premier abord, prenez le temp de la réflexion !

Finalement, ce qui peut rendre le champagne peu adapté lors du dessert, c’est aussi le fait que le palais est arrivé à saturation. Si vous avez déjà bu trois cépages différents au cours du repas (un pour l’apéritif, un pour l’entrée et un pour le plat), vous pourrez difficilement apprécier votre champagne au moment du dessert. Par contre, si vous n’avez bu qu’un seul cru tout au long du repas, cela sera moins gênant à l’issue de votre repas.

Autre élément important : il est tout à fait possible d’adapter le choix du champagne en fonction du plat qui est servi. Comme pour le vin, certains champagnes se marient mieux avec le poisson, la viande ou même les desserts. Vous pourrez par exemple servir un champagne Blanc de Blancs extra brut à l’entrée et un champagne demi-sec, plus sucré, au moment du dessert.

Source images : Pexels

Ce contenu a été publié dans repas de noel, repas familial. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *